15 Juil

Est-il possible d’investir tôt dans l’immobilier?

Entretien avec M.P, 18 ans, étudiant

Une grande partie des gens considère que pour investir dans l’immobilier, il faut être en possession d’un certain capital ainsi que fournir un apport, et conçoit donc que c’est irréalisable pour des nouveaux adultes. Cependant, c’est tout à fait envisageable en étant jeune, tout en étant bien guidé par son agence, sa banque et en se documentant également.

De plus j’estime que le fait d’investir tôt offre plusieurs avantages mais il est impératif de prendre en compte l’existence de certains risques.

Quels sont ces risques ?

La principale difficulté est de ne pas réussir à louer son bien. Pour éviter cela, il est préférable de prendre son temps lors de sa recherche afin de trouver celui qui correspond le mieux à votre situation, également de choisir une bonne agence qui saura vous conseiller et vous guider en fonction de votre profil et de vos objectifs. Pour optimiser la location, et donc assurer le remboursement de l’emprunt, il est parfois conseillé d’investir dans un bien dans lequel un locataire est déjà présent.

Il est également indispensable d’avoir une certaine somme d’argent de côté afin de faire face à quelconque problème. Il reste difficile de savoir quel est le montant nécessaire à épargner ; c’est propre à chaque bien. Il faut rassembler assez d’argent pour pouvoir prendre en compte plusieurs mois de vacances locatives, d’éventuels frais de travaux dédiés au propriétaire et également les droits d’enregistrements (frais de notaire) qui sont environ de 8,5% du prix du bien.

La valeur de votre bien fluctue en fonction de l’offre et de la demande, on peut donc se demander comment faire face à ce risque de perte de valeur. Pour limiter ce risque, c’est à l’achat qu’il faut être performant, en investissant dans un bien ayant un bon rapport qualité/prix du marché.

Quels sont les avantages ?

Premièrement, le fait d’investir dans l’immobilier assure une certaine sécurité avec l’obtention, à terme, d’un patrimoine, ainsi qu’une source indépendante de revenus complémentaires à votre salaire, et ce dès la fin de votre remboursement d’emprunt pour un investissement locatif.

Deuxièmement, lors de ce genre de placement, nous avons souvent recours à une demande de prêt. Cependant, à un âge tardif, ceux-ci sont moins accessibles pour cause de risque de non acquittement dû au vieillissement (risque de décès, maladie…). C’est donc avantageux d’investir lorsqu’on est jeune, avec une plus grande aisance pour se faire prêter de l’argent sur le long terme. Cela permet également de profiter de ses bénéfices plus tôt, mais aussi, de les réinvestir.

Troisièmement, on profite de nos jours des taux de crédit immobilier les plus faibles (allant de 1,25% à 1,7% pour un emprunt d’une durée de 25 ans), que l’on peut négocier en démarchant plusieurs banques. Pour ma part, j’ai mis en concurrence 3 banques dans le but d’obtenir le taux le plus intéressant afin de sécuriser au maximum ce premier financement. De plus, le fait d’emprunter à taux bas aujourd’hui permet de rembourser cet emprunt avec plus de facilités demain grâce à un salaire qui aura normalement suivi l’inflation et sera donc plus élevé.


Source: https://www.empruntis.com/financement/actualites/barometres_regionaux.php

Contrairement aux a priori, on peut, à condition de bien acheter, investir sans apport avec un emprunt autofinancé grâce au quittancement du locataire qui paye indirectement notre mensualité ainsi que nos charges. De plus, les agences immobilières proposent des assurances en cas de loyer impayé, ainsi que des prélèvements automatiques pour les éviter. On peut également savoir préalablement à l’achat si le prix de la location permet de rembourser notre mensualité grâce aux estimations de loyer proposées par l’agence immobilière, puis en les comparant avec les mensualités proposées par la banque, les charges ainsi que la taxe foncière.

Et dernièrement, un capital sur un compte bancaire ne rapporte rien, si ce n’est le taux d’intérêt insignifiant proposé par celle-ci. Je pense donc qu’investir est certes plus risqué que de laisser cet argent sur un compte, mais permet de donner vie à ce capital, de s’en servir pour se former un patrimoine et donc une sérénité financière.

Mon vécu :

Personnellement, j’avais 16 ans quand j’ai commencé à m’intéresser à l’immobilier et à épargner lors de mes emplois d’été, mais c’est à 18 ans que j’ai regardé les premières annonces et que je me suis familiarisé avec les prix du marché pour me rendre compte des offres. J’ai d’abord fait des recherches sur internet, et après quelques mois, j’ai repéré un appartement.

Quelques jours plus tard, j’ai vu que son prix avait baissé et avait donc commencé à devenir intéressant pour moi. J’ai donc contacté l’agence immobilière afin de programmer une visite. Satisfait de celle-ci, et voulant assurer ce premier achat, nous avons négocié le prix avec le vendeur jusqu’à arriver à un prix acceptable au regard de mes capacités et en-dessous du prix du marché cette fois ci.

Et aujourd’hui, à 18 ans, je suis donc propriétaire d’un appartement géré par Evasion Immobilier. Ce bien m’assure une sécurité financière avec l’obtention d’un patrimoine, l’agence m’offre également une certaine garantie avec l’assurance qui couvre les loyers impayés.

 

 

Si le fait d’investir (jeune ou pas) vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir des informations supplémentaires.

Pensez à votre avenir !

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée